Thursday, 3 September 2020

Nouvelle Delhi ? (désormais à 15 EUR)

Le numéro double 54 - 55 de la revue européenne de géopolitique Outre-Terre, disponible depuis fin décembre 2018 et intitulé "Nouvelle Delhi ?", est passé de 35,00 EUR à seulement 15,00 EUR(*) depuis le 15 août dernier !

Ce numéro double a réuni 34 auteurs indiens et étrangers dont Christophe Jaffrelot. Toute la géopolitique interne et externe de l'Inde est examinée sauf la problématique du Jammu & Cachemire qui mérite, à elle seule, un développement séparé. Les questions du national-populisme hindou du BJP, les visées de Bharat dans l'océan Indien, la politique économique de Narendra Modi et le voisinage immédiat de l'Inde sont parmi les thèmes abordés.

Le volume est disponible chez payhip.com ainsi que chez Apple, Barnes & Noble, Kobo, Scribd, Angus & Robertson, Vivlio, 24 Symbols, Mondadori et Indigo.

Les différents articles et le numéro sont, eux, en vente chez cairn.info.

(*) Le prix officiel est de 15,00 EUR et de 19,99 USD mais certains librairies et revendeurs peuvent avoir des prix légèrement différents dépendant du taux de change et de leurs conditions.

 

SOMMAIRE 

  • L’Inde en (super)puissance - Michel Korinman
LA NATURE DE BHARAT
  • L’échec des hérodiens en Inde ? - Nunziante Mastrolia
  • La démocratie indienne - Isabelle Milbert
  • Narendra Modi ou la variante hindou du national-populisme - Christophe Jaffrelot
  • L’enjeu séculariste en Inde - Apratim Mukarji
  • Montée des tensions religieuses et gouvernance de la droite hindoue - Mujibur Rehman
  • Le national-populisme hindou en diplomatie, ou la résilience d’une realpolitik - Christophe Jaffrelot
EXTRÊME (SOUS-)CONTINENT
  • L’Inde est-elle une grande puissance ? Alain Lamballe
  • Maoïstes indiens : un échec attendu - Ajai Sahni
  • La finance en Inde, objet d’expérimentations comportementales - Jean-Michel Servet
  • Le processus de démonétisation en Inde - Gian Paolo Caselli
  • Démonétisation, l’agenda caché du gouvernement indien - Cyril Fouillet, Isabelle Guérin, Jean-Michel Servet
  • L’entreprise indienne et ses mutations - Basudeb Chaudhuri
  • Agriculture en Inde : les activités connexes ont dépassé le secteur traditionnel - Baadr Alam Iqbal
  • L’innovation en Inde : évolution des produits et processus vers des « business models » - Basudeb Chaudhuri
  • L’avenir géo-démographique de l’Inde. Perspectives géopolitiques et géoéconomiques - Alfonso Giordano
LA COMPAGNIE DES INDES
  • Extrémisme violent au Bangladesh - Shahab Enam Khan
  • Inde-Pakistan : sept décennies de méfiance, de défiance et d’opportunités perdues - Olivier Guillard
  • L’Arakan, une situation typique de frontière - Alexandra de Mersan
  • L’emprise financière de la Chine sur Sri Lanka : quelles implications pour l’Inde ? - Laurent Amelot
LE NOUVEL ORDRE ASIATIQUE
  • Delhi vu de Pékin - Zhang Yike
  • Inde-Corée : la route n’est plus si longue - Maurizio Riotto
  • Les relations nippo-indiennes dans l’ère de l’Indo-Pacifique - Noemi Lanna
  • Devant la montée en puissance de la Chine, le renforcement des liens entre Inde et ASEAN - Anh Le Tran
INDE PLANÉTAIRE ?
  • L’Inde face aux nouvelles routes de la Soie - Sébastien Goulard
  • Les partenariats stratégiques de l’Inde avec la Chine et les États-Unis : l’impossible équilibre ? - Isabelle Saint-Mézard
  • L’Inde et l’OTAN : quel partenariat ? - Sébastien Goulard
  • La dynamique des relations entre Inde et Russie - Himani Pant
  • Le partenariat stratégique entre l’Inde et Israël - Efraim Inbar
  • Inde-Afrique : l’échelle intercontinentale - Nathanaël Herzog
OCÉAN INDIEN ?
  • Rivalités océaniques entre l’Inde et la Chine - Gilles Boquérat
  • Diplomatie navale de l’Inde dans l’océan Indien - Vallabhu Srilatha
  • L’Inde et la domination de l’océan Indien : les îles comme pièces maîtresses - Christian Bouchard
  • Relations Inde - Maurice : jusqu’où ira le « chotabharatisme » ? - Shafick Osman
GÉOPOLITIQUE HISTORIQUE
  • Curzon et le grand jeu anglo-russe en Asie Centrale : la puissance maritime britannique à l’épreuve de la terre - Flavien Bardet
PSYCHANALYSE ET GÉOPOLITIQUE
  • Adorno en Inde - un réexamen de la psychologie du fascisme - Ashis Nandy

Le Brésil et la révolution géopolitique mondiale (désormais à 15 EUR)

Le numéro 56 de la revue européenne de géopolitique Outre-Terre, disponible depuis juillet 2019, est passé de 35,00 EUR à seulement 15,00 EUR(*) depuis le 15 août dernier !

Comprenant 306 pages et coordonné par Hervé Théry, directeur de recherche émérite au CNRS-Creda et professeur invité à l'Université de São Paulo, le numéro 56 s'intitule, "Le Brésil et la révolution géopolitique mondiale" où il est question surtout de la géopolitique interne du Brésil avec l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro. Vingt-deux auteurs brésiliens et étrangers ont contribué à ce numéro qui est disponible uniquement en version numérique. Il existe une version portugaise de la plupart des articles sur le site de Confins, revue franco-brésilienne de géographie.

Le volume est disponible chez payhip.com ainsi que chez Apple, Barnes & Noble, Kobo, Scribd, Angus & Robertson, Vivlio, 24 Symbols, Mondadori et Indigo.

Les différents articles et le numéro sont, eux, en vente chez cairn.info.

(*) Le prix officiel est de 15,00 EUR et de 19,99 USD mais certains librairies et revendeurs peuvent avoir des prix légèrement différents dépendant du taux de change et de leurs conditions.



 

 

Friday, 28 August 2020

Outre-Terre : "Virus planétaire - Géopolitique de la Covid-19" (désormais à 25 EUR)

Le numéro 57 de la revue européenne de géopolitique Outre-Terre est centré sur le problème mondial qu'est la Covid-19. Michel Korinman, directeur de la revue, a réuni 22 auteurs sur diverses problématiques de la pandémie : historique, scientifique, politique, économique et, bien-sûr, géopolitique. "Virus planétaire - Géopolitique de la Covid-19", sorti, le 22 juillet 2020, et fort de 247 pages, couvre la réalité et les enjeux dans plusieurs pays : France, États-Unis, Iran, Israël, Arabie Saoudite, Inde, Singapour, Corée du Sud, Chine, Japon et Afrique du Sud.

Le prix du volume est passé de 35,00 EUR à seulement 25,00 EUR ! Il est en vente sur Amazon.fr et sur tous les autres sites d'Amazon (amazon.com, amazon.co.uk etc.).

Le volume est également en vente chez Payhip.com ainsi que chez Apple, Barnes & Noble, Kobo, Scribd, Angus & Robertson et Vivlio.

Les différents articles et le numéro sont en vente, eux, chez Cairn.info.

 


 

 



 

Monday, 10 August 2020

Éditorial du numéro 501 – Confins / Outre-Terre (Le Brésil et la révolution géopolitique mondiale)

By Hervé Théry and Neli Aparecida de Mello-Théry


Ce premier numéro spécial de notre revue reprend la plupart des articles du numéro 56 de la revue de géopolitique Outre Terre, dirigée par Michel Korinman. Celui-ci nous a fait l'honneur et la confiance de coordonner un numéro de sa revue consacrée au Brésil à un moment-clé de son histoire récente, l'élection à la Présidence de la République de Jair Bolsonaro.

Nous avions choisi dès l’origine, avec Michel Korinman, de produire juste après la sortie du numéro d’Outre Terre, un « numéro miroir » en portugais de façon à mettre son contenu à la disposition des lecteurs brésiliens qui ne lisent pas le français : nous avons pensé qu’il serait utile pour eux d’avoir accès dans leur langue à des analyses de leur pays produites par un groupe de scientifiques brésiliens et français qui l’étudient depuis de nombreuses années.

Nous avons seulement laissé de côté certains articles qui n’auraient rien appris à des lecteurs brésiliens, ou plus circonstanciels (comme celui sur l'incendie qui a atteint la cathédrale Notre-Dame le 15 avril 2019, mis en parallèle avec celui qui avait ravagé le Museu Nacional le 2 septembre 2018), ou encore qui appartenaient à des contributions récurrentes dans la revue Outre Terre, mais pas dans Confins, comme celles qui sont demandées à un psychanalyste ou à un/e journaliste.

Les articles qui composent ce numéro ont été demandés par nous à des collègues brésilien/nes et français/es, rédigés pour l'essentiel en janvier-février 2019, dans les premières semaines du mandat du nouveau président. Ils avaient été traduits en français (pour ceux qui ont été originellement écrit en portugais) soit par des collègues français, soit par leurs auteurs quand ceux-ci dominent suffisamment la langue de Molière. Le numéro a ensuite été mis en page à l'Île Maurice (par un Suisse) et publié en Grande-Bretagne aux éditions Ghazipur (par un Mauricien résidant au Canada). Nous vivons tous les jours davantage dans un monde globalisé…


 

 

Pour la suite et l'intégralité de l'éditorial publié, en français, dans le numéro 501 de la revue franco-brésilienne de géographie ConfinsÉditorial du numéro 501 – Confins / Outre-Terre

Pour la suite et l'intégralité de l'éditorial publié, en portugais, dans le numéro 501 de la revue franco-brésilienne de géographie ConfinsÉditorial do número 501 – Confins/Outre Terre


Lula, cible d’envie et de volonté de destruction

By Valton de Miranda Leitão


L’impressionnant flux de haine collective et individuelle émanant d’une bonne partie de la classe moyenne face à la personnalité symbolique de Luiz Inácio Lula da Silva ne peut qu’impressionner l’observateur psychanalytique. Les raisons politico-idéologiques, racistes et nazi-fascistes sont insuffisantes pour expliquer politiquement cette décharge de haine. Les personnes qui ne vivent pas de près cette invasion émotionnelle, quelle que soit leur coloration partisane, sont consternées par ces manifestations passionnées de cruauté, en particulier dans la communication électronique (WhatsApp et Facebook). L’Allemagne, l’Italie et l’Espagne l’ont vécue, avant et après la Seconde Guerre mondiale, mais elles n’avaient pas encore ces médias qui facilitent la manifestation spontanée de la violence. La cible, Lula, a été construite par les médias conventionnels, utilisant le symbole du plus grand dirigeant populaire jamais issu des travailleurs, des ouvriers et des pauvres, des Noirs et des Indiens du Brésil et d’Amérique latine, internationalement reconnu. Je ne m’attarderai pas sur le triste épisode de démantèlement du projet social représenté par cet homme extraordinaire, car je prétends que ses ennemis politiques ont dépassé toutes les limites de la raison dans la poursuite et la destruction de cette cible symbolique.

L’explication psychanalytique de ce bombardement de colère narcissique peut utiliser en guise d’explication les concepts de narcissisme de la différence, d’envie et de pulsion destructrice… 


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié, en français, dans le numéro 56 de la revue Outre-Terre intitulé, "Le Brésil et la révolution géopolitique mondiale" : Lula, cible d’envie et de volonté de destruction


Brésil, pays de l’attente

By Laurent Vidal


Le Brésil impose aux sciences de l’homme, non seulement la compréhension d’un espace lointain, mais celle d’une temporalité différente, de configurations sociales originales, de pratiques culturelles singulières : on le sait au moins depuis la mission française appelée pour la fondation de l’Universidade de São Paulo, qui comptait entre autres, aux côtés Claude-Lévi-Strauss et Fernand Braudel, le géographe Pierre Monbeig. Cesar César Simoni Santos écrit, à son propos, dans un article dont le titre peut se traduire par « Pierre Monbeig et le vacillement d’une tradition dans les Tropiques » :


« Dans le Nouveau Monde, la dynamique territoriale de l’avancée de la civilisation occidentale, tout en nécessitant de nouvelles ressources théoriques et conceptuelles pour sa propre interprétation, a ouvert un nouvel univers de possibilités dans le domaine disciplinaire de la géographie. […] Pierre Monbeig, confronté au phénomène des franges pionnières [...] a su présenter des pistes insolites face à une nouvelle réalité. [Il] a eu la chance de faire, presque simultanément à la consolidation de la méthode régionale en France, l’expérience d’une réalité hostile à la stabilité des agencements spatiaux, ce qui lui a permis d’examiner en profondeur la légitimité de la méthode qui avait été normalisée par l’habitude disciplinaire de la géographie ». 

 

Pour la suite et l'intégralité de l'article publié, en français, dans le numéro 56 de la revue Outre-Terre intitulé, "Le Brésil et la révolution géopolitique mondiale" : Brésil, pays de l’attente

La version portugaise est disponible sur le site internet de la revue franco-brésilienne de géographie Confins : Brasil, país da espera

La pression chinoise sur le secteur électrique brésilien

By Lucas Coutinho


En cinq ans, les Chinois sont devenus les principaux agents non gouvernementaux du secteur électrique brésilien (Economic Value, 2016). La Chine est devenue le principal partenaire commercial du Brésil depuis 2009 et, outre les conséquences de ce changement quant à la désindustrialisation du pays, l’économie brésilienne est confrontée à un choc de privatisation. Dans ce contexte, le capital chinois apparaît comme l’un des principaux acteurs intéressés par l’achat des infrastructures énergétiques du Brésil.

La politique chinoise de stratégie économique mondiale Go Out, lancée à la fin des années 1990, vise à exporter le capital chinois dans le monde entier, afin de soutenir les ambitions chinoises d’occupation géopolitique du globe (Medeiros, 2015). Le volume des sorties de capitaux a augmenté presque chaque année, à partir de 1999, pour atteindre près de 2 000 milliards de dollars dans 152 pays (AEI, 2019).
Le Brésil figure parmi les pays qui ont reçu le plus d’entrées de capitaux chinois derrière les États-Unis (1er : 182 milliards de dollars), l’Australie (2e : 111) et l’Angleterre (3e : 85) : il est 4e avec 64 milliards de dollars (AEI, 2019).

Ces valeurs sont liées aux ambitions économiques de la Chine sur le monde. À l’instar du projet intercontinental connu sous le nom de « nouvelles Routes de la soie » (Belt and Road Initiative), la Chine a conçu un projet d’électrification mondiale (Global Energy Interconnection) qui apparaît sur sur la carte ci-dessous… 


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié, en français, dans le numéro 56 de la revue Outre-Terre intitulé, "Le Brésil et la révolution géopolitique mondiale" : La pression chinoise sur le secteur électrique brésilien

La version portugaise est disponible sur le site internet de la revue franco-brésilienne de géographie ConfinsA pressão chinesa sobre o setor elétrico brasileiro

L’environnement stratégique du Brésil dans les Guyanes : des défis pour Jair Bolsonaro en trois thèmes

By Gutemberg de Vilhena Silva and Eliane Superti


La conjoncture brésilienne est pleine d’incertitudes et sa politique étrangère n’échappe pas à la règle. Au cours des trois dernières décennies, le pays avait opté pour le multilatéralisme, la protection systématique de l’environnement et des politiques publiques de rapprochement avec les autres pays d’Amérique du Sud. Sous la gestion de l’actuel président, Jair Bolsonaro, les premières actions démontrent un changement significatif de l’action interne et externe. Nous proposons d’analyser ici l’équilibre des politiques d’intégration régionale du Brésil en Amérique du Sud puis de mettre en évidence trois problèmes sensibles sujets à des changements de la politique brésilienne et qui pourraient avoir des implications pour la région des Guyanes.

La nécessité de la réintégration compétitive du Brésil et de son repositionnement dans les contextes régional et mondial a été déterminante pour la mise en œuvre de politiques publiques d’intégration du Brésil en Amérique du Sud depuis les années 1990. Ces politiques avaient pour perspective l’ouverture des marchés de l’Atlantique au Pacifique, en créant des canaux de communication pour le Brésil dans les directions est-ouest. Le débat géopolitique sur les zones frontalières du pays a été redéfini et a intégré la dimension économique dans les politiques de défense, de sécurité et de leur revitalisation, terme désormais largement utilisé par les forces armées en matière de frontières. 


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié, en français, dans le numéro 56 de la revue Outre-Terre intitulé, "Le Brésil et la révolution géopolitique mondiale" : L’environnement stratégique du Brésil dans les Guyanes : des défis pour Jair Bolsonaro en trois thèmes

La version portugaise est disponible sur le site internet de la revue franco-brésilienne de géographie ConfinsO Entorno estratégico do Brasil nas Guianas: desafios à gestão do presidente Jair Bolsonaro em três temas

Du gouvernement d’E. Geisel à celui de J. Bolsonaro - 50 ans de résilience des projets hydroélectriques amazoniens

By Céline Broggio and Martine Droulers


Les grands projets d’aménagement s’inscrivent dans une histoire longue de plusieurs décennies, une temporalité bien différente de celle de la vie politique. Il en résulte que ces projets ont à traverser, au cours de leur cycle de vie, une série de contextes successifs dans lesquels se nouent, se dénouent et se renouent les fils de plusieurs phases d’avancée, d’abandon temporaire et de moments de crise.

Le dossier de l’équipement hydroélectrique amazonien illustre parfaitement cette relation à la fois durable et bousculée entre le fait politique et le grand projet d’aménagement. Conçu et mis en œuvre depuis plus de cinquante ans, le programme hydroélectrique amazonien a été porté, avec des hauts et des bas, aussi bien par le gouvernement des militaires à partir des années 1970 que par les gouvernements du Parti des travailleurs au début dans les années 2000. La relance qui s’initie depuis 2018 pourrait bien marquer le début d’une troisième période dans l’histoire de ce dossier.

L’objectif de cet article sera de montrer la résilience des grands projets depuis un demi-siècle et les conditions dans lesquelles leur relance se dessine aujourd’hui.

On utilise ici le terme de résilience appliqué à un grand projet d’aménagement du territoire pour illustrer le fait qu’un aménagement qui s’inscrit dans le temps long ne peut que traverser une série de contextes qui font que son développement ne saurait être régulier ni continu, mais au contraire que l’histoire de sa mise en œuvre connaît nécessairement des phases actives, des moments de rupture et des périodes de latence… 


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié, en français, dans le numéro 56 de la revue Outre-Terre intitulé, "Le Brésil et la révolution géopolitique mondiale" : Du gouvernement d’E. Geisel à celui de J. Bolsonaro - 50 ans de résilience des projets hydroélectriques amazoniens

La version portugaise est disponible sur le site internet de la revue franco-brésilienne de géographie ConfinsDe Geisel à Bolsonaro, 50 anos de resiliência dos projetos hidrelétricos da Amazônia