Tuesday, 21 July 2020

Intronisation d’un « Trump tropical »

By Marion Aubrée



La dernière élection présidentielle, au Brésil, a laissé perplexes tous ceux qui s’intéressent de près à ce pays. En effet, l’arrivée au pouvoir d’un ex-militaire fascisant, ultra-libéral, raciste, machiste et homophobe était bien la dernière des choses auxquelles on pouvait s’attendre dans un pays qui, après bien des années noires, avait réussi, il y a un peu plus de trente ans, à faire rentrer son armée dans les casernes à force de protestations et de négociations. Quels sont donc les éléments pouvant nous permettre de tenter une explication de ce phénomène inattendu qui a amené au pouvoir, à travers une élection démocratique, l’ex-capitaine et député fédéral Jair Bolsonaro quasiment inconnu ailleurs qu’à Rio, il y a un an ? En tant qu’anthropologue travaillant au Brésil depuis quarante ans sur les divers courants religieux qui informent les croyances et les opinions des habitants du pays, je m’attacherai au long de ce texte à mettre en évidence les successives transformations des mentalités et des imaginaires religieux ainsi que les conjonctures politiques qui ont favorisé ce dénouement inopiné.

Jair Bolsonaro, qui avait longtemps revendiqué un catholicisme pas très « libéré », s’est converti à l’évangélisme, en 2016, et a décidé d’aller en Israël se faire baptiser dans le Jourdain, de manière spectaculaire (mai 2016).


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié, en français, dans le numéro 56 de la revue Outre-Terre intitulé, "Le Brésil et la révolution géopolitique mondiale" : Intronisation d’un « Trump tropical »

La version portugaise est disponible sur le site internet de la revue franco-brésilienne de géographie Confins : Intronização de um "Trump tropical"


No comments:

Post a comment