Saturday, 21 November 2020

L’impact géoéconomique de la COVID-19 sur l’économie généralisée

by Jean-Christophe Defraigne

 


Comme lors de chocs mondiaux précédents, de nombreux commentateurs parlent d’une nouvelle ère post-COVID 19 qui bouleverserait définitivement le fonctionnement de nos sociétés. Les impacts visibles de la crise économiques qui a éclaté au début de l’année 2020 sont sans précédents depuis la Seconde Guerre mondiale. Que l’on considère la chute de la production, la montée du chômage (on a enregistré 14,7 % de chômage aux États-Unis en mai 2020, 36 millions de chômeurs, un niveau inégalé depuis les années 1930), le nombre de pays touchés simultanément ou les montants avancés par les gouvernements et leurs banques centrales pour soutenir les acteurs économiques (3 000 milliards de dollars ont déjà été avancés par l’État américain et la Fed a annoncé début mai qu’il en faudrait davantage), il s’agit sans nul doute de la plus grave crise depuis 1929.


La pandémie de la COVID-19 rejoint ces événements marquants que furent la faillite de Lehman Brothers en 2008, des attentats du 9/11 en 2001 ou encore, si l’on retourne plus en arrière, le choc pétrolier de 1973. Comme la pandémie, l’impact économique et politique de ces événements fut considérable. Cependant de nombreux analystes ont eu tendance à exagérer leur importance par rapport à des phénomènes de plus long terme qui restent plus difficiles à identifier.


Ainsi, la dérégulation financière internationale qui débute en 1958 avec la convertibilité des devises internationales, l’apparition des eurodollars au sein de la City de Londres et le développement des centres financiers offshore dans les années 1960-1970 provoquera en deux décennies l’effondrement du système monétaire international de Bretton Woods, contraindra les États à mener des politiques monétaires et budgétaires qui suivent les anticipations des marchés financiers internationaux, affaiblira la base fiscale des transferts publics de l’État en réduisant les capacités des gouvernement à taxer le capital devenu beaucoup plus mobile avec l’effondrement du système de Bretton Woods et la globalisation des chaines de valeurs...

---

Pour la suite et l'intégralité de l'article publié, en français, dans le numéro 57 de la revue Outre-Terre intitulé, "Virus planétaire - Géopolitique de la Covid-19" : https://www.cairn.info/revue-outre-terre-2019-2-page-23.htm

Le volume est, lui, disponible dans les boutiques, librairies et bibliothèques numériques suivantes : 

No comments:

Post a Comment