Wednesday, 24 June 2020

Inde - Afrique : l’échelle intercontinentale

By Nathanaël Herzog


1,396 milliard d’Indiens en 2025 et 2,5 milliards d’Africains à l’horizon 2050. Delhi a compris que pour devenir une très grande puissance, elle doit changer d’échelle et que l’Afrique précisément peut lui tenir de tremplin. Cherchant à prendre sa revanche sur l’histoire coloniale, la sixième (bientôt cinquième) puissance économique mondiale veut retrouver une place de premier plan sur la scène internationale avec un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations unies, faire son entrée au G7 et jouer un rôle plus important au sein de l’OMC. Elle va donc doper son soft power de plus grande démocratie du monde sur le continent : ouverture de 18 nouvelles ambassades sur le continent d’ici à 2021, le nombre des missions indiennes résidentes passant de 29 à 47 (une de moins que la Chine et trois de moins que les États-Unis) ; elle s’appuiera sur sa diaspora de quelque 2,5 millions de personnes. Des Indiens qui sortent de leur pré-carré est-africain et s’installent progressivement en Afrique de l’Ouest : Sénégal, Côte d’Ivoire, Ghana ou Mauritanie. D’après Africa-India Facts & Figures 2015, publié conjointement par l’Economic Commission for Africa des Nations-unies et la Confederation of Indian Industry, pour la période 2010-2015, les exportations de l’Inde vers l’Afrique ont augmenté de 93% et les importations à partir de l’Afrique vers l’Inde de 28%.


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié dans le numéro 54 - 55 de la revue Outre-Terre intitulé, Nouvelle Delhi ? : 2018/1 Inde-Afrique : l’échelle intercontinentale

(Lu 286 fois, au 24 juin 2020)

No comments:

Post a comment