Monday, 15 June 2020

L’avenir géo-démographique de l’Inde. Perspectives géopolitiques et géoéconomiques

By Alfonso Giordano


Avec presque un milliard et trois cents millions de personnes, l’Inde est actuellement le second pays plus peuplé du monde et sa plus grande démocratie. Bien que cela puisse sembler surprenant, on a aujourd’hui déjà une idée raisonnablement fiable de son profil géo-démographique d’ici vingt ans. Parce que la majorité écrasante des personnes qui peupleront le pays en 2040 sont déjà vivants et y vivent. Les inconnues concernent en revanche les personnes encore à naître et celles qui vont décéder d’ici là. Ce que nous savons, c’est que malgré la basse drastique du taux de natalité pour les deux dernières générations le niveau national du taux de reproduction demeure au-dessus de ce qui est nécessaire avec environ 2,5 naissances par femme. Alors que l’espérance de vie à la naissance est aujourd’hui estimée à 68 ans – soit le niveau des États-Unis tout de suite après la Seconde Guerre mondiale – et en bonne voie de poursuivre cette ascension.

Par contre ces deux tendances – natalité et mortalité –, même si elles ne devaient pas être conformes à l’évolution prévue, ne pourraient pas à court terme transformer de manière considérable le tableau de l’Inde en 2040. Et du moment où les tendances migratoires internationales n’influeront pas sensiblement sur l’évolution de la population indienne, ce seront l’actuelle pyramide des âges et les perspectives assez prévisibles et, comme nous l’avons dit non déterminantes à court terme, de la fécondité et de la mortalité qui modèleront substantiellement les futurs contours géo-démographiques du pays. Ce qui exclut naturellement une catastrophe quelconque, actuellement inimaginable.


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié dans le numéro 54 - 55 de la revue Outre-Terre intitulé, Nouvelle Delhi ? : L’avenir géo-démographique de l’Inde. Perspectives géopolitiques et géoéconomiques.

(Lu 242 fois au 15 juin 2020)

No comments:

Post a Comment