Monday, 15 June 2020

L’emprise financière de la Chine sur Sri Lanka : quelles implications pour l’Inde ?

By Laurent Amelot


Stratégiquement localisé au sud de l’Inde continentale, à l’ouest des îles Andaman et Nicobar et à proximité immédiate de la principale artère du commerce maritime entre l’Orient et l’Occident, Sri Lanka est confronté aux trois principaux défis des petits États dans la conduite de leurs relations internationales. Le premier concerne leur capacité à assurer leur indépendance face à un voisin immédiat potentiellement hégémonique et avec lequel les relations sont largement déséquilibrées eu égard à leur puissance politique, économique, démographique et militaire respective.

Le deuxième est lié à la gestion d’une même communauté ethnique chez les deux voisins mais susceptible, chez le puissant, du fait de son poids politique intérieur, d’influencer la direction et la conduite de la politique étrangère et, chez le petit État, de représenter une force en quête d’autonomie, capable de remettre en question les fondements de l’unité et de la souveraineté nationale, ainsi que l’intégrité territoriale. Cette attitude est de nature à conduire le petit État à percevoir son puissant voisin comme une menace. Le troisième participe de la capacité du petit État à se détacher de son face-à-face inégal avec son puissant voisin par un rapprochement avec un ou plusieurs acteurs extra-régionaux afin de rééquilibrer son lien bilatéral avec la puissance régionale locale sans toutefois devenir dépendant de l’un des acteurs extra-régionaux, devenu son nouveau partenaire.


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié dans le numéro 54 - 55 de la revue Outre-Terre intitulé, Nouvelle Delhi ? : L’emprise financière de la Chine sur Sri Lanka : quelles implications pour l’Inde ?

(Lu 303 fois au 15 juin 2020)

No comments:

Post a Comment