Monday, 15 June 2020

Inde - Pakistan : sept décennies de méfiance, de défiance et d’opportunités perdues

By Olivier Guillard


Il y a de cela soixante et onze ans, à l’été 1947, après deux siècles d’une omnipotente présence commerciale, politique et coloniale dans le sous-continent indien, la couronne britannique, éreintée par la Seconde Guerre mondiale autant que consciente de l’irrésistible appétence des peuples pour la décolonisation, décidait enfin de dissoudre son British Raj en Asie méridionale et de laisser aux populations locales le soin de décider de leur quotidien, de façonner leur futur. Une décision politique de bon sens mais exécutée dans une précipitation coupable aux conséquences lourdes, sur laquelle nous reviendrons plus loin ; un retrait opéré dans des conditions passables expliquant – pour partie seulement – le cadre maussade (quand il n’est pas critique) dans lequel évolue encore au printemps 2018, trois générations d’homme plus tard, le « couple » indo-pakistanais. À contretemps et contre-emploi d’une mondialisation qui, en ce XXIe siècle achevant déjà sa seconde décennie, imposerait logiquement à ces deux mastodontes – 1,5 milliard d’habitants à eux deux – prometteurs mais bornés, après avoir tant partagé des siècles durant, de mutualiser leurs moyens et potentiels respectifs pour un bénéfice mutuel. Ce serait hélas faire fi d’une litanie de drames – à commencer par ces quatre conflits dont le dernier remonte à moins de vingt ans –, de contentieux (nous reviendrons plus longuement sur la thématique effervescente de la souveraineté de l’ancienne Principauté du Cachemire) et d’une succession d’événements douloureux, délicats si ce n’est impossibles à oublier, à pardonner.


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié dans le numéro 54 - 55 de la revue Outre-Terre intitulé, Nouvelle Delhi ? : Inde - Pakistan : sept décennies de méfiance, de défiance et d’opportunités perdues

(Lu 241 fois au 15 juin 2020)

No comments:

Post a comment