Friday, 26 June 2020

Le Brésil face à un avenir incertain



Le Brésil d’aujourd’hui ne ressemble guère à ce qu’il était à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Sa population atteignait à peine 40 millions d’habitants. Elle est plus de cinq fois supérieure – 212 millions, en 2017, la barre des 100 millions ayant été franchie, en 1972, celle des 200, en 2012. C’était un pays jeune, à natalité élevée. L’espérance de vie avoisine aujourd’hui les 75 ans, mais le taux de fécondité n’est plus que de 1,69 : les générations montantes sont moins nombreuses : les écoles primaires se vident. Le pays a connu une transition démographique rapide : son régime de retraite n’est plus adapté à une population qui vieillit.

Malgré la présence de deux grandes agglomérations, Rio de Janeiro et São Paulo, le Brésil était largement rural. Sa population est aujourd’hui urbanisée à plus de 85 %. Le couloir urbain Santos-São Paulo-Campinas compte à lui seul plus de 25 millions d’habitants. vingt agglomérations rassemblent plus d’un million d’habitants, dont douze plus de deux millions. Plus de 56 % des Brésiliens résident dans des municipes de plus de 100 000 âmes.

Le Brésil était un pays agricole. Il ne compte plus que 8 % d’actifs dans ce secteur, qui ne contribue plus qu’à hauteur de 5 % au produit intérieur brut. L’industrie, limitée à un petit nombre de foyers du Sud-Est et du Sud, en était à ses débuts. Proportionnellement à la population, elle occupe aujourd’hui autant de monde qu’en France.

De Natal à la frontière uruguayenne, le Brésil peuplé et actif restait limité à une bande littorale plus ou moins large…


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié, en français, dans le numéro 56 de la revue Outre-Terre intitulé, "Le Brésil et la révolution géopolitique mondiale" : Le Brésil face à un avenir incertain

La version portugaise est disponible sur le site internet de la revue franco-brésilienne de géographie ConfinsO Brasil enfrenta um futuro incerto

No comments:

Post a comment