Wednesday, 24 June 2020

Les partenariats stratégiques de l’Inde avec la Chine et les États-Unis : l’impossible équilibre ?

By Isabelle Saint-Mézard


La conduite simultanée des relations avec Pékin et Washington constitue aujourd’hui l’un des plus grands défis auquel la diplomatie indienne est confrontée sur les plans régional et international. Les relations que l’Inde entretient avec l’un sont désormais attentivement observées par l’autre, et peuvent même le conduire à calibrer ses propres liens bilatéraux avec New Delhi en conséquence. Les relations Inde-Chine et Inde-États-Unis connaissent donc un certain degré d’interdépendance et il s’agit là d’un développement récent, apparu à la toute fin des années 1990, et qui est allé s’intensifiant depuis. Cette configuration n’est cependant pas inédite d’un point de vue historique. Pendant les années 1950 en effet, Washington surveillait de près – et non sans irritation – les efforts du Premier ministre Nehru pour gagner l’amitié de la nouvelle République populaire de Chine ; à l’opposé, Mao soupçonnait l’Inde d’aider les États-Unis à conduire des opérations de déstabilisation au Tibet (ce qu’elle ne fit vraiment – et encore de façon limitée – que de 1962 à 1965). En dépit de sa bonne volonté, Nehru se retrouva donc en porte-à-faux avec les deux États. Ses tentatives pour servir de médiateur auprès de la Chine maoïste contribuèrent à brouiller sa relation avec les États-Unis. Quant aux relations avec la Chine, elles tournèrent au conflit. L’incapacité des deux voisins à s’entendre sur la démarcation frontalière conduisit à une confrontation armée fin 1962, qui s’acheva en débâcle militaire pour l’Inde.


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié dans le numéro 54 - 55 de la revue Outre-Terre intitulé, Nouvelle Delhi ? : Les partenariats stratégiques de l’Inde avec la Chine et les États-Unis : l’impossible équilibre ?

(lu 205 fois au 24 juin 2020)

No comments:

Post a comment