Friday, 26 June 2020

Le même et l’autre



Il n’a fallu qu’un mois aux personnes les mieux informées pour se rendre compte que Jair Bolsonaro et ses plus proches alliés n’avaient pas la stature nécessaire pour gouverner un pays de 220 millions d’habitants, divisé et moralement détruit, littéralement en train de s’effondrer. Dans le même temps, les divisions et luttes internes au sein de cette coalition (formée à la hâte pour empêcher Luiz Inácio da Silva de se présenter à l’élection présidentielle), se manifestaient, et de nombreux analystes prévoient déjà, pour bientôt, la « défenestration » de certains membres du gouvernement, ou du président lui-même. Quoi qu’il en soit et quoi qu’il arrive, à court terme, il y a un problème plus important et qui reste sans réponse à long terme : quel est le projet du gouvernement pour ce pays ?

Avec ou sans Bolsonaro, que propose ce conglomérat hétérogène de personnes face au défi d’une économie qui stagne depuis des années ? D’une société de plus en plus inégale et violente ? Et d’un peuple de plus en plus pauvre et sans espoir d’avenir pour ses enfants et ses petits-enfants, lesquels quittent le pays ? Dire qu’il s’agit un gouvernement d’extrême droite, populiste et à tendances fascistes ne répond pas automatiquement à notre question, car de nombreux gouvernements situés dans des endroits variables de la planète se définissent aujourd’hui de la même façon et sont totalement différents les uns des autres. 


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié, en français, dans le numéro 56 de la revue Outre-Terre intitulé, "Le Brésil et la révolution géopolitique mondiale" : Le même et l’autre

No comments:

Post a comment