Monday, 15 June 2020

La démocratie indienne

By Isabelle Milbert


En période électorale, l’atmosphère est surchauffée dans les trains et les bus indiens : discussions et altercations entre voyageurs témoignent de leur force de conviction et de la cote de popularité des différents candidats. Dans les bidonvilles, certains supporters sont prêts à en découdre, et, programme des candidats en main, décrivent avec passion pourquoi il est indispensable de voter pour tel ou tel. Le jour des élections, ils attendront patiemment, parfois des heures sous le soleil, pour aller voter. La démocratie, durement conquise dans le cadre de l’accès à l’Indépendance en 1947, est considérée par tous les Indiens comme une victoire, un acquis essentiel légué par les pères de l’Indépendance, un système qui protège l’Inde des guerres civiles, fractures et dérives brutales de leaders autoritaires qu’ont connu ses voisins de l’Asie du Sud. La démocratie est donc fortement ancrée dans la culture politique de l’Inde, avec des modalités de fonctionnement souvent originales. Tandis que scandales, critiques et remises en cause sont venus ternir l’image de nombreux élus et institutions, des forces de renouvellement surgissent et témoignent de la vitalité du système politique indien.



Pour la suite et l'intégralité de l'article publié dans le numéro 54 - 55 de la revue Outre-Terre intitulé, Nouvelle Delhi ? : La démocratie indienne

(178 fois lus au 15 juin 2020)

No comments:

Post a Comment