Monday, 15 June 2020

Le national-populisme hindou en diplomatie, ou la résilience d’une realpolitik

By Christophe Jaffrelot


Une forte interaction entre politique intérieure et politique extérieure est inhérente à la stratégie des national-populistes. Ceux-ci cherchent en effet à tirer partie de leurs initiatives internationales sur la scène domestique pour alimenter leur popularité. Ces initiatives sont souvent frappées au coin d’un nationalisme riche en coups de menton : la propagande officielle se nourrit ainsi, non seulement d’« exploits » diplomatiques et militaires, mais aussi de leur mise en récit. Narendra Modi est passé maître dans l’art de cette narration sur un mode nationaliste hindou.


UN NATIONALISME INTERVENTIONNISTE EN RÉPONSE AUX PROVOCATIONS DU PAKISTAN

Il a été aidé en cela par l’attitude du Pakistan, l’ennemi – islamique – héréditaire de l’Inde. Alors que Modi avait réussi un coup en invitant le Premier ministre Nawaz Sharif à sa cérémonie d’investiture en 2014, l’armée pakistanaise s’est employée à torpiller les pourparlers de paix en sous-traitant quelques attaques terroristes à des groupes islamistes dont elle est proche. En réponse à celle qui visa la base militaire de Pathankot (Punjab), en décembre 2015, Modi décida une « frappe chirurgicale » qui se traduisit par une incursion militaire à vocation punitive. De telles opérations avaient déjà eu lieu, sous le sceau du secret, en représailles à des attaques pakistanaises sous Manmohan Singh, le prédécesseur de Modi, mais ce dernier donna à l’opération de janvier 2016 une publicité visant à asseoir sa stature patriotique. Le BJP présenta Modi comme un héros guerrier sur des affiches marquées « surgical strikes » lors des élections régionales en Uttar Pradesh un an plus tard.


Pour la suite et l'intégralité de l'article publié dans le numéro 54 - 55 de la revue Outre-Terre intitulé, Nouvelle Delhi ? : Le national-populisme hindou en diplomatie, ou la résilience d’une realpolitik

(Lu 259 fois au 15 juin 2020)

No comments:

Post a Comment